Category Archives: Vie de la Sangha

Commémoration du 50ème anniversaire du zen en Europe et en RUP…

Sur le perron du Chateau de la Gendronnière, propriété de la famille Tabarly, rachetée par Maître Deshimaru, avec Karima de la sangha de la montage sans sommet de Federico Procopio et au centre Issho Fujita Roshi Directeur du centre zen sôtô de San Francisco

le Petit Dojo organisé en Zendo- capacité 60 personnes

le Bonsho- grosse cloche et en arrière plan l’entrée du grand dojo

samu dans la salle de réunion/restaurant

Tombe de maitre Deshimaru

la déambulation des moines autour de la tome de Maitre Deshimaru après le zazen du matin.

cérémonie de commémoration , premier zazen du vendredi 12 mai conduite par Roland Yuno Rech

la grosse cloche – Maitre Kosen Thibault qui a aidé à son installation fait sanpaï (prosternation)

Spectacle de tambour japonais

le gaetan – on s’y déchausse et se rechausse, c’est l’entrée.

les toilettes

L’accueil et l’espace de vie des moines qui résident au temple de la gendronnière.

le jardin potager – la communauté se nourrit en partie des fruits et légumes du potager

Photo de fin de manifestation- les principaux maitres français anciens disciples de Maitre deshimaru et principaux maitres japonais de Sojjji et eiheiji sont présents ainsi que ceux de la sotoshu somucho.

le Hatto du grand dojo

le grand dojo 400 places

Roland Rech et Stéphane Thibault, deux des trois disciples désignés par Maitre Deshimaru pour lui succéder

Avec Maitre Issho Fujita après sa brillante intervention après la conférence du deuxième jour. son Koan pour les européens trouver la forme pour transmettre ce qui est originellement sans forme .

Compost oblige

la cuisine

samu cuisine

vue latérale du petit dojo

Vue de l’intérieur du grand dojo

le bouddha de la Gendro..

stèle de M Deshimaru

hommage à Deshimaru autour de sa tombe

Issho Fujita Roshi avec des condisciples japonais

un arc en ciel sur la Gendro.

collecte de fruits et legumes

le bonsho ou tsurigane ou ogane sonne toutes les 2min 30 durant le 1er zazen,, à midi, le soir et pour les grandes cérémonies.

400 moines et boddhisattavas

chaque temple tenait un stand

Vue de l’entrée du grand Dojo

photo de famille – (nous étions déja partis)

Sesshin à Pierre Châtel – Mai 2017

Dogen sangha Lyon organise chaque année deux retraites de 3 jours dans les murs de l’ancienne chartreuse de Pierre chatel. Les membres de Dogen sangha Martinique y participent régulièrement. En 2017, au cours d’une sesshin qui s’est déroulée du 8 au 12 mai 2017, un enseignement sur le Genjo Koan extrait du shobogenzode maitre Dogen y a été dispensé par Jean Marc Bazy, Maître zen de la lignée du Maître zen Gudo Wafu Nishijima, disciple de Kodo sawaki et sucesseur dans la transmission du Dharma de Niwa Zenji, 77 ème abbé du monastère Eiheiji dont il a reçu la transmission du dharma.

Cérémonie du 49ème jour suite au décès de Patrick MONGIS

stèle commémorative dédiée à Patrick Mongis

Suite au décès de Patrick MONGIS survenu le 18 Février 2017, les membres de la Sangha se sont retrouvés au petit temple thaï des jardins de la case Thaï pour cloturer la période des 49 jours après le deuil. Cette cérémonie a été précédée d’autres rites après les 1er, 3ème, 7ème et 21ème jour.

Rohatsu 2016- cérémonie commémorative de l’éveil du bouddha

Le 8 décembre est le jour où le Bouddha Shâkyamuni a trouvé la Voie, évènement que l’on commémore chaque année.

Après de nombreuses années de pratique ascétique, Shâkyamuni s’assit en zazen sous l’arbre de la Bodhi.

A l’aube du 8 décembre, il vit l’étoile du matin et parvint à l’Éveil.

Il devint alors le Bouddha. Il n’était plus une personne ordinaire, il avait atteint l’Éveil grâce auquel tous les êtres humains pourront être libérés.

Dans l’école du zen Sôtô, nous appelons ce jour Jodo-e et pratiquons une cérémonie pour montrer notre gratitude à l’ainsi venu. Il est également de coutume de pratiquer zazen ce jour-là ainsi que durant les jours précédents.

En Martinique, une pratique est prévue le Mercredi 7 décembre 2016 à 20h30 à 0h30 au Zendo de Schoelcher budda_and_flower.

En prenant en compte le décalage horaire et le fait que toute les sanghas du monde se rangent sur cette tradition, c’est toute la planète qui fait zazen ce jour là dans un relais ininterrompu.

Cérémonie du Kito: Amour et compassion dans le bouddhisme zen sôtô

La maladie, la vieillesse et la mort  sont des expressions de la souffrance qui ont interpellé le Bouddha. Par la pratique de la méditation il a réalisé la vacuité comme expression de l’interdépendance et d’impermanence de tout ce qui existe.Par la pratique de zazen on peut se relier à la sagesse et par la cérémonie de Kito on transmet  et dédie les mérites de cette sagesse et de la pratique à tous les êtres. La cérémonie de Kito est  l’expression de la foi profonde du pratiquant bouddhiste zen dans l’existence d’un remède radical à la cause de toutes les souffrances qui est l’éveil à la réalité ultime.Pour les êtres atteints d’une maladie grave,il est d’usage que dans le bouddhisme zen,  on dédie un kito pour qu’ils retrouvent la santé et la paix de l’esprit, car il y a au fond de chacun d’entre nous un potentiel d ‘éveil et de libération, de contact avec la réalité ultime qui nous habite aux tréfonds de nous même. On souhaite à la ou aux personnes malades que même au milieu des souffrances et de la maladie, un éveil spirituel soit possible et qu’une vue beaucoup plus saine, en harmonie avec la réalité ultime puisse être expérimentée et qu’elle(s) puisse(nt) être guérie(s) de l’illusion quelle que soit l’issue de la maladie. ( tiré du livre des sutras zen, commentés et chanté de Roland Yuno RECH)

 » que les mérites du chant de ces six cents livres aux lettres d’or du Dai hannya haramita kyo et celui du soutra de la grande sagesse aillent à « nom de la personne ou des personnes à qui le kito est dédié »

 

 

IMG_2722 cropped-DSC_74291.jpg

réception de préceptes à Pierre Chatel

réception de préceptes à Pierre Chatel

File_005

Ordination monastique au sein de la communauté bouddhique zen sôtô de Martinique

Deux nouveaux moines bouddhistes zen de Dogen Sangha Martinique.

Deux boddhisatvas de la communauté bouddhique zen sôtô de Martinique ont prononcé les voeux monastiques,  reçu les préceptes, le kesa, l’habit et le bol de moine.

ordination monastique

ordination monastique

DSC08190 DSC08188

Puissent ils marcher dans les pas de ceux qui les ont précédé depuis 2500 ans.