L’Octuple Sentier – 3. La parole juste

_MG_2040

 

La parole juste

 

Le troisième aspect de l’octuple sentier – nous entrons là dans l’éthique – va être la parole juste. Par parole juste, nous n’entendons pas simplement une parole qui va énoncer un enseignement juste du bouddhisme, les quatre nobles vérités par exemple.

Par parole juste, nous entendons surtout éviter le mensonge et à l’inverse, s’exprimer d’une manière vraie, authentique. C’est aussi une parole qui va éviter de blesser, de faire souffrir : la manière de s’exprimer sera également très importante.

Ce n’est pas seulement ce que nous disons qui est important, mais aussi la façon dont nous le disons : éviter d’offenser, de blesser. Et au contraire développer une parole d’amour, de compréhension, une parole de réconfort permet d’utiliser la parole dans l’esprit de la pensée juste, c’est-à-dire comme un moyen pour aider. C’est exactement  l’inverse d’une parole pour valoriser son égo, se vanter, prendre le pouvoir, pour montrer ses connaissances et encore plus pour tromper les autres par des mensonges.

D’ailleurs, les paroles d’amour (aigo) font partie de la parole juste, et c’était pour Dogen l’un des quatre grands moyens du bodhisattva, l’une des quatre grandes actions du bodhisattva.